Gustarium

9 février 2021

Le seitan

Le seitan, ça te dit quelque chose ?

Aliment reconnu dans l’alimentation végétale, on a décidé de te donner pleins d’informations concernant cet ingrédient super protéiné : le chouchou de GUSTA !

Voici un petit questionnaire pour tester tes connaissances « Seitanistes. »

1- C’est quoi exactement le seitan ?

Il est issu de la protéine principale du blé, plus communément appelé gluten de blé. En effet, le blé est composé de plusieurs éléments. Citons les 4 principaux :

  • L’enveloppe du grain de blé donne le son.
  • Les diverses protéines d’où provient le gluten de blé, soit le seitan.
  • L’albumen farineux, tissu de réserves de la graine dont l’amidon est issu.
  • Le germe.
Le seitan
Source : Unsplash

Le gluten est composé de plusieurs protéines, insolubles dans l’eau. On le retrouve dans différentes graines : l’orge, l’épeautre et le blé par exemple. D’ailleurs, tu peux faire une petite expérience à la maison : prendre une tasse de farine de blé, faire une boule avec un peu d’eau, la placer dans un chinois et la rincer abondamment sous l’eau. La masse restante que tu obtiendras sera un peu grisâtre, c’est le fameux gluten

Mais soyons honnête, nature, le seitan a beaucoup moins d’intérêt.  Dans la cuisine courante, le seitan est souvent aromatisé à partir d’épices et de légumes, comme sait si bien le faire GUSTA.

Source : Unsplash – https://unsplash.com/photos/wPOV0W7ykxE
2- Connais-tu l’origine du mot seitan ?

Parlons peu, parlons histoire.

Inventé il y a plus de 1000 ans en Asie par des moines bouddhistes, le seitan a été popularisé dans la cuisine chinoises et japonaises.

Le nom “seitan” a été inventé dans les années 60 au Japon par Georges Ohsawa, le fondateur du régime macrobiotique.   

Petit rappel sur le régime macrobiotique : Il serait le fait de trouver un équilibre parfait de l’énergie entre le yin et le yang dans notre alimentation, puisque selon M.Ohsawa, les aliments auraient des charges énergétiques. Bien entendu, ce concept est bien plus ancien. Hippocrate, père fondateur de la médecine moderne citait dans ces récits « Que l’aliment soit ton médicament ».

Seitan signifie « composé de protéines » (notre explication du dessus prend tout son sens). On le prononce d’ailleurs «say-tan». 

Maintenant que tu connais l’origine du seitan, nous pouvons passer à notre point 3 qui concerne ses fameuses vertus nutritives. 

3- On vante souvent les avantages nutritifs du seitan. Les connais-tu ?
  • Le seitan est sans doute l’un des aliments végétaux le plus riche en protéines. Il est d’ailleurs appelé « wheatmeat » par les anglais, c’est-à-dire viande de blé

Pour une portion de 100 g, le seitan cuit compte entre 25 à 30 g de protéines.
Pour te donner un ordre d’idée, le tofu en contient seulement 8 à 12 g.
Si on compare cela à la viande : 100g de viande rouge = 15/20g de protéines. 

Alors seitan bouche un coin ? 

  • Le seitan est aussi un très bon apport en acides aminés. Il contient la quasi-totalité des acides aminés essentiels et en bonne quantité, presque 4 fois plus que le tofu. Excellent pour notre organisme !

Le saviez-vous ? Les acides aminés essentiels sont nommés de la sorte puisqu’ils ne sont pas synthétisés par le corps. Il est donc primordial de les lui apporter par l’alimentation. Il y a 9 acides aminés essentiels sur 20 au total. Les voici : L’histidine (essentiel pendant l’enfance et la grossesse), l’isoleucine, la leucine, la lysine, la méthionine, la phénylalanine, la thréonine, le tryptophane et la valine. 

  • Le seitan est aussi faible en matière grasse, il s’avère être un beau substitut de la viande. Il a cependant très peu de fibres.
  • Le seitan regorge de minéraux comme le calcium, le magnésium, le fer et le phosphore. 
Source : Burgers à trancher
4- Comment faire son propre seitan ?

Comme le tofu, pour faire son propre seitan, cela demande de la technique et de l’huile de coude. 

Le seitan est fabriqué à partir de farine de blé. Nous y ajoutons un peu d’eau pour éliminer l’amidon, le son et autres protéines hydrosolubles. Il vous restera un morceau de gluten (insoluble à l’eau), autrement dit une pâte élastique. Cuite, elle donnera le fameux seitan. Comme précisé précédemment, le seitan est très fade sans épices, on ajoute donc de l’assaisonnement pendant les étapes de réalisation.

5- Quelles sont les différentes façons de cuisiner le seitan ?

Ce produit a une versatilité incroyable qui permet de réaliser un grand nombre de recettes ! Chez GUSTA, nous l’avons compris depuis longtemps. Nos saucisses et rôtis sont faits à partir de seitan. Nous avons travaillé afin d’obtenir un parfait équilibre des ingrédients dont nous avons le secret. Résultat : des produits savoureux avec une texture moelleuse et mordante.

Nous avons aussi travaillé au mieux pour réaliser des recettes avec le seitan sous toutes ses formes 😊 : 

  1. En lamelles : la pita au kebab végane Shawarma, https://gustafoods.com/recettes/recettes-fouineux/pita-kebab/
  2. Sous forme de steak : le burger KLT, https://gustafoods.com/recettes/klt-kebab-laitue-tomate/
  3. En cubes : Les épinards en folies, https://gustafoods.com/recettes/recettes-el-presidente/epinards-en-folies/
  4. Haché : Les nachos aux saveurs mexicaines, les sopes ou encore les lasagnes.

Alors c’est un 5 sur 5 ? On espère quand même que cet article t’aura appris des choses sur notre cher seitan. 😊